Maroc : les tunnels de désinfection interdits

Le principe des tunnels de désinfections anti Covid-19 n’a pas convaincu. Ces  passages à travers un tunnel pour désinfecter et supprimer toutes traces d’éventuels coronavirus sur une personne humaine ont été interdits par le gouvernement du Maroc en raison des dangers liés à l’exposition aux produits utilisées.

C’est par un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur, de la Santé, et de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique que les Autorités marocaines ont annoncé l’interdiction du déploiement et de la commercialisation des tunnels ou passages de désinfection.

Développés par la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université Hassan II de Casablanca en partenariat avec la Société Marocaine d’Hygiène Hospitalière (SMHH) et la société BG PARTNERS, les premiers prototypes de ce sas de désinfection individuelle, par passage à travers un tunnel équipé d’un système d’émission d’un produit décontaminant n’était pas sans danger pour la personne qui traversait. Assez logiquement, la diffusion des bactéricides et virucides en brumisation présentaient des risques encore mal maitrisé pour de larges parties de la population. Ainsi les premiers prototypes déployés, et utilisés depuis quelques jours à l’entrée d’établissements ou de commerces devront être immédiatement démontés et retirés.

Par contre, ces tunnels de décontamination pourront être utilisés pour désinfecter les appareils et les produits de stockage dans le cadre de la manutention et du transport de marchandises précise le communiqué.