Maroc : les cortèges de Mohammed VI perturbés, des gradés sanctionnés

Au Maroc, de hauts responsables sécuritaires viennent d’être sanctionnés après que le cortège du roi Mohammed VI ait été perturbé par un homme qui s’est jeté sur la voiture du souverain.

Il fallait s’y attendre. Les autorités marocaines ont décidé de sortir le bâton. Cela, trois jours après qu’un homme ait réussi à se jeter sur la voiture du roi Mohammed VI, alors que le cortège royal se rendait à la gare d’Agdal pour le lancement du projet de l’extension des deux gares à Rabat. , il s’est jeté sur la voiture du souverain. des hauts responsables sécuritaires viennent d’être sanctionnés.

D’après le journal Assabah, qui en a fait l’annonce ce jeudi 10 mars, deux hauts gradés des services de sécurités du royaume viennent d’être sanctionnés par leur hiérarchie. Il leur aurait été reproché de ne pas avoir pris toutes les dispositions nécessaires, notamment prévu assez de policiers lors du passage du cortège royal. Le journal précise qu’un commandant de police affecté au district de Hassan-Agdal-Riad et un autre officier, qui devront retourner à l’école de police de Kénitra pour un bon moment encore.

Pour rappel, lors du passage du cortège royal, lundi, un homme âgé de 44 ans a réussi à tromper la vigilance des policiers pour courir en direction de la voiture du roi Mohammed VI, obligeant le véhicule à s’arrêter pour ne pas le heurter. Poursuivi par la garde rapprochée de Mohammed VI, l’homme a ensuite été arrêté avant d’être livré à la police. Par la suite, le roi Mohammed VI avait ordonné sa libération de l’homme.

Cet incident survenait après que le cortège royal ait blessé une jeune fille, en début février. La file avait d’ailleurs été prise en charge par le souverain qui avait été lui rendre visite à l’hôpital.