Maroc : les autorités bloquent l’ouverture d’un magasin Ikea

Les autorités marocaines ont bloqué, ce mardi, l’ouverture du premier magasin Ikea sur leur territoire. Le Maroc interdit au suédois d’ouvrir son enseigne en l’absence d’un permis de conformité délivré par les autorités locales.

L’enseigne Ikea va-t-elle ouvrir son magasin au Maroc ? Rien n’est moins sûr. Depuis mardi, les autorités marocaines bloquent l’ouverture du premier magasin de l’enseigne suédoise, prétextant qu’elle n’a pas de permis de conformité délivré par les autorités locales. Mais la raison de ce refus serait tout autre car le projet de la Suède de reconnaître la République arabe sahraouie démocratique (RASD) n’aurait pas été du goût du gouvernement marocain, selon la presse marocaine.

L’enseigne Ikea a donc annulé son inauguration prévue le 28 septembre dernier. Une nouvelle annoncée par la région administrative de Casablanca via un communiqué qui précise que « le projet du centre commercial de la société Ikea à Zenata ne dispose pas de certificat de conformité, qui doit être délivré par la commune et les administrations concernées ».

Des représailles du Maroc

Le projet « Ikea Maroc » aurait été bloqué à la suite d’une réunion présidée par Abdelilah Benkirane, le chef du gouvernement marocain en personne. Ce dernier a déclaré : « en représailles contre la position du gouvernement social-démocrate suédois de reconnaître l’entité séparatiste, il a été décidé de reconsidérer les intérêts de ce pays au Maroc ».

Pour l’heure, on ignore si la décision du gouvernement marocain est définitive ou seulement provisoire. La direction de l’enseigne de meubles en kit aurait confié au Huffington Post Maroc que le magasin ouvrirait tout de même dans quelques jours sans donner de date précise.

A Stockholm, siège du numéro un mondial de l’ameublement, le ministère des Affaires étrangères nie tout lien avec le Sahara Occidental. Cette zone d’Afrique du Nord est une ancienne colonie espagnole, sous le contrôle du Maroc depuis 1975.