Maroc : le rappeur Mouad Bleghouat condamné à 4 mois de prison

Le rappeur marocain Mouad Belghouat a été condamné, mardi, à quatre mois de prison ferme, la troisième condamnation en moins de trois ans.

Le rappeur marocain Mouad Belghouat a été condamné, mardi, par le tribunal de Aïn Sebaa, près de Casablanca, à quatre mois de prison à la suite de nouveaux démêlés avec les forces de l’ordre. Il s’agit de sa troisième condamnation en moins de trois ans.

Il a été arrêté en mai, en marge d’un match de football, et inculpé pour état d’ébriété sur la voie publique et atteinte à agents des forces de l’ordre. Il a également été accusé d’avoir vendu des billets au marché noir. Le tribunal de Aïn Sebaa l’a aussi condamné à verser 15 000 dirhams (1 350 euros) aux deux policiers blessés qui s’étaient constitués partie civile, ainsi qu’à une amende de 500 dirhams (45 euros).

Le jugement a été rendu en l’absence du prévenu et de ses avocats. Ces derniers se sont retirés lors de la dernière audience, déplorant que le tribunal n’ait retenu aucune de leurs requêtes. La défense juge le procès inéquitable.

Agé de 26, Mouad Belghouat dit Lhaqed (le rancunier), est considéré comme l’une des voix du Mouvement du 20-février. Emprisonné depuis son arrestation, il a déjà purgé presque la moitié de sa peine. Le lauréat 2012 du prix de l’intégrité de l’ONG Tansparency Maroc est emprisonné depuis un mois et demi à la prison d’Oukacha, d’où il était sorti en mars 2013 après avoir purgé une peine d’un an pour outrage à la police, en raison d’un clip diffusé sur Youtube dont il dit ne pas en être l’auteur. Il s’agissait d’un photomontage sur lequel on pouvait apercevoir un policier marocain dont la tête avait été remplacée par celle d’un âne.