Maroc : le pédophile britannique Robert Bill face au juge

Robert Edward Bill, ancien enseignant britannique de 59 ans, arrêté alors qu’il tentait de violer une fillette de six ans, était face au juge ce mardi, à Tétouan, au Maroc.

Le site électronique du journal espagnol La Razon avait annoncé le 21 juin 2013, l’arrestation par la police marocaine de Tétouan de Robert Edward Bill, un pédophile décrit comme « très dangereux » par les autorités britanniques. Le pédophile passait devant le juge ce mardi.

Robert Edward Bill, ancien enseignant de 59 ans, arrêté mardi 18 juin 2013, alors qu’il tentait de violer une fillette de six ans, était face au juge ce mardi, à Tétouan, au Maroc. Lors de l’interrogatoire qui avait suivi son arrestation, il avait avoué avoir agressé sexuellement deux femmes à Tétouan et Chefchaouen.

Qui est Robert Edward Bill ?

Robert Bill est décrit comme un prédateur sexuel. Il aurait fui son pays natal (la ville galloise de St Asaph) pour l’Espagne en août 2012, après avoir purgé deux peines de prison pour enlèvement, abus sexuels et possession de vidéos de pornographie juvénile.

Quand il est arrivé à la Costa del Sol, il a trouvé un emploi dans une société immobilière et officiait en sourdine jusqu’à décembre 2012, lorsqu’il a tenté de kidnapper une fille à la sortie d’école. Il a été dentifié par la police, après analyse des enregistrements des caméras de sécurité du Palais de justice, situé à quelques mètres du lieu de la tentative d’enlèvement. C’est ainsi qu’il est arrivé au Maroc en novembre 2012, après que la police espagnole ait lancé contre lui un mandat d’arrêt pour tentative d’enlèvement d’une jeune fille de 12 ans à Vélez-Málaga (municipalité d’Andalousie).

Robert Bill sera par la suite soupçonné de pédophilie, après qu’il ait essayé d’enlever et de violer une fillette de 6 ans, à Tétouan, au Maroc. Il a té arrêté et placé en détention le mardi 18 juin 2013. Son procès a repris ce mardi, et intervient seulement quelques mois après la polémique créée par l’Espagnol Daniel Galvan Viña, condamné à trente ans de prison pour des viols sur onze mineurs, et qui avait été gracié «par erreur» par le roi Mohammed VI. Le Roi finira, après la colère de son peuple, par annuler la grâce. Actuellement, Daniel Galvan purge sa peine en Espagne.