Maroc : le ministère de l’Economie et des Finances victime d’un hacker

L’intrus s’est servi d’un logiciel permettant de travailler sur le serveur distant. Rien de grave, mais l’avertissement a été entendu.

Une (mauvaise) surprise attendait, lundi 20 novembre, les employés du service Internet et informatique du ministère de l’Economie marocain (www.mfie.gov.ma). A la place de la page d’accueil du prestigieux site gouvernemental une page noire, assortie d’un commentaire :

« Hacked By NetOperat

Greetz To :

Azael, Reikan Cryptum qui ne m’a poa cru ) : Hal2001 Et A www.madchat.org aussi www.zataz.com.

Desole j’ai pas Pu Resister Au faille de votre Système mais j’espere que vous l’amelioriez votre Securite

j’ai rien abuser votre serveur

enfin juste la Page d’acceuil 🙂 « .

La plaisanterie est également une première. Jamais un site gouvernemental n’avait été  » hacké  » (forcé) au pays de Sa Majesté Mohammed VI. Les sites auxquels rend hommage notre hacker offrent une large place aux trucs et autres astuces pour pénétrer les systèmes informatiques, ce qui ne laisse qu’un mince doute quant aux intentions de l’intrus.  » Nous lancer un défi et un avertissement « , explique Abderrhaman Meskine, responsable du service Coordination informatique et modernisation.

Le site du ministère a été  » hacké « , vendredi soir à  » 19 h 42 très précises, heure de Rabat « .

Si les services informatiques du grand argentier du Maroc ne prennent ce pied-de-nez au tragique, reste qu’ils ont été obligés de  » porter plainte contre X « .

 » Il a travaillé très vite, à partir de Telnet, un logiciel permettant de travailler sur le serveur distant comme sur un terminal, c’est tout ce que nous savons pour l’instant « , reconnaît M. Meskine. « A part les dégâts en termes d’image, il n’y a rien d’autre à déplorer. Mais l’incident nous amène à réfléchir sur nos modes d’informatisation de nos services. Vu ce qui vient de nous arriver, l’administration sur le Net ce n’est pas pour demain « , a également admis M. Meskine.