Maroc : le festival d’Essaouira donne le tournis

La ville d’Essaouira accueille du 8 au 11 juin un festival de musique à la croisée de l’Orient, de l’Afrique et de l’Occident. La cité marocaine fait la part belle à la diversité : entre un concert de musique Gnaoua traditionnelle et les rythmes mélangés de l’Orchestre National de Barbès, le visiteur aura le choix de ses coups de coeur.

Essaouira, ancien port de Tombouctou, expose ses murs fortifiés aux vagues de l’Atlantique. Si l’aventure vous y mène ce week-end, vous aurez la chance de la vivre en musique. La ville d’or et d’azur est en effet le cadre magnifique d’un festival musical éclectique, né de l’obstination de trois jeunes femmes de la société A3 Communication basée à Casablanca.

Outre la programmation musicale, des expositions (photos et peintures) sont organisées, ainsi qu’un colloque scientifique intitulé  » Les ethnothérapies : entre tradition et modernité « . Etrange ? Pas tant que ça, quand on sait que le rituel mystique de la transe Gnaoua est au coeur du festival. Ces anciens descendants d’esclaves vous feront découvrir leur rite de possession au rythme du guembri* et des qraqech*. Et peut-être que les mlouks* essaieront de vous parler à vous aussi…

A l’abordage

Après trois ans d’existence,  » le festival gagne en ampleur et en renommée «  raconte Linda Abes la chargée de communication, et  » comme le concept phare de cette rencontre est la gratuité pour tous, le festival est un véritable cadeau pour les habitants de la ville. Tous les concerts se passent en plein air et chacun peut y assister « . La ville est doublement impliquée car c’est l’Association Essaouira-Mogador qui s’occupe de la promotion du festival.

Un projet original qui permet de donner du Maroc  » une image sympathique «  continue Linda Abes.  » Pour résumer l’esprit qui anime la ville pendant ces quatre jours, je dirais : convivialité, rencontres, magie du lieu « . Ville forteresse battue par les vents, Essaouira ne demande qu’à être prise d’assaut.

*guembri : luth tambour à registre bas

*qraqech : crotales

*mlouk : entités surnaturelles