Maroc : le cortège de Mohammed VI pris en chasse

Le cortège du roi Mohammed VI du Maroc

Le cortège du roi du Maroc, Mohammed VI, a été pris en chasse, à sa sortie du siège du Parlement, où le souverain avait présidé l’ouverture de la nouvelle session parlementaire.

Vendredi 11 octobre, un jeune homme s’est précipité sur le cortège royal, à sa sortie du siège du Parlement, où le roi de ce pays d’Afrique du Nord avait présidé l’ouverture de la nouvelle session parlementaire, écrit Yabiladi.

Le site précise que sur une vidéo prise par Akhbarona, on peut nettement voir un individu qui tentait d’atteindre le convoi royal, à hauteur de la gare ferroviaire de Rabat-ville. Sauf que l’individu sera très rapidement maîtrisé par le service d’ordre. Comme dans de pareils cas, l’homme tenait à faire parvenir un courrier au roi Mohammed VI.

Si l’on se réfère à la sévère mise en garde faite par le passé par le ministère de l’Intérieur, notamment à l’encontre « des individus entravant la circulation et le passage du cortège royal pour bénéficier de certains avantages », l’homme risque une lourde peine. Il y a de cela trois ans, un Marocain qui courait après le cortège royal avait été systématiquement relaxé sur ordre royal. Du fait de la récurrence de tels agissements, le ministère marocain de l’intérieur avait durci le ton à l’encontre des hommes auteurs de tels faits. La même année, cinq personnes, qui avaient tenté de remettre un courrier au roi, avaient écopé chacune de deux ans de prison ferme.

En 2016, deux hauts gradés de la police marocaine avaient fait les frais de tels agissements. Il leur avait été reproché de ne pas avoir prévu assez de policiers lors du passage du cortège royal, juste après le lancement des travaux des deux gares de Rabat (Rabat-ville et Rabat Agdal). Ce jour, un homme d’une quarantaine d’années avait réussi à tromper la vigilance des agents des forces de l’ordre pour courir en direction de la voiture du roi Mohammed VI. Le chauffeur du souverain était obligé d’arrêter la voiture pour ne pas heurter l’homme.

A lire : Vidéo, Maroc : trois ans de prison pour avoir perturbé le cortège de Mohammed VI