Maroc : le Coronavirus poursuit sa dangereuse progression à Casablanca et Marrakech

La maladie à Coronavirus poursuit sa dangereuse progression au Maroc, notamment dans les régions de Casablanca-Settat et Marrakech-Safi, qui, à elles deux seules, renferment près de la moitié des cas de Covid-19 que compte le royaume.

Depuis ce jeudi 21 mai 2020, le royaume du Maroc compte officiellement 7 185 cas confirmés de Coronavirus, pour 4 212 guérisons et 196 décès. A ce jour donc, 2 777 malades sont en cours de traitement dans les structures sanitaires du royaume. Par ailleurs, 104 705 personnes ont été diagnostiquées négatives.

Selon des informations livrées par Hespress, le Maroc a enregistre 52 nouveaux de Covid-19, ce jeudi 21 mai 2020, soit 27 de plus que le mercredi 20 mai. Dans le lot des régions touchées, Casablanca-Settat caracole en tête avec 34 nouveaux cas enregistrés ce jeudi, portant le nombre de personnes infectées au Coronavirus à 2 224.

Pour sa part, avec 10 nouveaux cas de personnes testées positives au Coronavirus, la région de Marrakech-Safi a franchi la barre des 1 300 cas d’infection au Covid-19 pour se retrouver avec 1 306 cas. Tout compte fait, ces deux régions (Casablanca-Settat et Marrakech-Safi), où la maladie poursuit sa progression des plus dangereuses sont les plus touchées du Maroc.

Outre ces deux régions très touchées, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Fès Meknès sont à égalité avec un nombre de 983 patients de Covid-19 enregistrés à la date de ce jeudi. Au rythme actuel, elles filent tout droit vers les 1 000 cas d’infections. Rabat-Salé-Kénitra est à 680 cas, tandis que Drâa-Tafilalet stagne à 586 malades. Idem pour l’Oriental qui est resté à 180 tout comme Béni Mellal-Khénifra avec ses 113 patients.

Viennent ensuite Souss-Massa avec 81 cas, Guelmim-Oued Noun avec 43 cas, Laâyoune-Sakia El Hamra avec 4 cas et Dakhla Oued Deheb avec 2 cas.

Le Maroc, rappelons-le, a pris des mesures strictes pour limiter la propagation du Coronavirus. Entre autres, la fermeture des lieux de culte et des établissements scolaires et universitaires, le port obligatoire de masque qui reste l’une de ses décisions majeures, dans la mesure où le royaume a pu se doter de masques en quantités suffisantes. En effet, le Maroc produit plus de 7 millions de masques par jour.