Maroc : la Commission européenne débloque 166,9 millions d’euros

La Commission européenne a annoncé la mise en place d’une nouvelle tranche d’aide en faveur du Maroc. Elle s’élève à 166,9 millions d’euros, afin de remettre à niveau les structures de l’économie marocaine.

Une aide de 166,9 millions d’euros a été accordée ce mercredi par la Commission européenne à destination du Maroc. Ce programme, qui « traduit une nouvelle fois l’engagement de l’Union européenne en faveur du rapprochement UE/Maroc et du développement social », comme l’indique un communiqué de la Commission, a pour but de soutenir la mise à niveau des structures de l’économie marocaine, notamment en matière de système éducatif, rapporte L’Usine Nouvelle.

Il vise également à soutenir « la stratégie d’arrimage progressif à l’Union européenne mise en œuvre depuis un peu moins d’une décennie par les autorités marocaines et qui avait été consacrée, en 2008, par la reconnaissance du « statut avancé » du partenariat entre le Maroc et l’UE ».

La deuxième phase de ce programme, dont la première a été entamée en 2011, vise notamment à soutenir les efforts du Maroc qui depuis 2005 tente d’harmoniser sa législation avec celle de l’UE. Selon le commissaire européen pour l’Élargissement et la Politique européenne de voisinage, Stefan Füle, il permettra de « soutenir une convergence globale, tant réglementaire et économique que sociale, entre le Maroc et l’Union européenne ».

Un statut unique au sud de la Méditerranée

L’Europe est l’un des principaux bailleurs de fonds internationaux du Maroc. En 2008, un « statut avancé » a été accordé au royaume par l’UE. Ce n’est pas tout, la position économique du pays et ses relations privilégiées avec l’Europe lui ont permis de bénéficier en 2012 d’un prêt d’un milliard d’euros de la Banque européenne d’investissement, afin d’aider le Maroc, entre autres, à développer ses projets énergétiques.

D’importantes sommes qui ont poussé le Maroc à renouveler son accord de pêche avec l’UE, en juillet dernier, et ce, après de longues négociations.

Prochaine étape, un accord de libre-échange ? Car en effet, le royaume du Maroc et l’Union européenne sont, depuis avril, en phase de négociations pour la conclusion d’un tel accord. Le président de la Commission européenne, José-Manuel Barroso, était d’ailleurs en visite officielle au Maroc en mars dernier, où il a rencontré le Premier ministre Abdelilah Benkirane et le Roi Mohammed VI.