Maroc : la colère de Mohammed VI cause d’énormes dégâts

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Au Maroc, la décision du roi Mohammed VI qui a piqué une grosse colère en rapport avec la construction de la nouvelle station balnéaire et touristique « Taghazout bay » est à l’origine d’énormes dégâts.

Alors qu’il était en visite à la nouvelle station balnéaire et touristique « Taghazout bay », le roi du Maroc avait ordonné l’arrêt des travaux de construction. Mieux, Mohammed VI, visiblement très remonté, avait ordonné la démolition des villas et d’une partie des hôtels. Par ailleurs, le roi a instruit la reconstruction de plusieurs édifices.

Des instructions du souverain qui, selon la presse marocaine, mettent à mal le plan Azur qui se trouverait « sérieusement en difficulté ». La raison ? Les journaux marocains expliquent que plusieurs composantes du plan Azuz sont démolies du fait de ce que le roi a qualifié de « graves irrégularités ». Selon la presse marocaine qui a recueilli l’avis de spécialistes, « cette station balnéaire a peu de chance d’aboutir », avec les nouvelles mesures prises par le roi.

Mohammed VI avait pris cette décision après avoir constaté de nombreuses irrégularités dans la construction de cette station. « Le plan Azur faisant partie du programme, sa réalisation s’avère désormais bloquée », condamne Bladi qui précise que « l’ambition du Maroc est de faire de Taghazout une success story avec 9 hôtels de luxe opérationnels. Il s’agit de 4 hôtels 5 étoiles (Tikida Riu Argan Bay, Hyatt Regency, Fairmont, Hilton, Pickalbatros) et d’un hôtel 4 étoiles (Marriott) ».

A rappeler que le plan Azur est un plan lancé par le Maroc pour attirer 10 millions de touristes aux alentours de 2013. Ce plan prévoit la réalisation de six stations balnéaires.

A lire : Maroc : Mohammed VI se fâche et… casse tout