Maroc : la cellule terroriste démantelée dans le même village qu’Abaaoud

Au Maroc, les trois interpellations, deux hommes et une femme, qui projetaient des actions dangereuses sur le territoire marocain, concernent des personnes actives à Fès dans le centre du pays, à Casablanca la capitale économique et à Ouled Tayma, dans le sud. Io se trouve que Ouled Tayma n’est autre que le village d’Abdelhamid Abaaoud

Le ministère de l’Intérieur marocain a annoncé l’arrestation, ce jeudi 26 novembre 2015, de membres d’une cellule terroriste lié à l’Etat islamique. Les trois interpellations en question concernent deux hommes et une femme qui projetaient, selon le Bureau Central des Investigation (BCIJ), des actions « dangereuses » sur le territoire marocain.

Toujours selon des informations fournies par le ministère marocain de l’Intérieur, ces personnes étaient actives à Fès dans le centre du pays, à Casablanca la capitale économique et à Ouled Tayma, dans le sud. Ouled Tayma, puisque c’est surtout ce village dont il s’agit, est connu des enquêteurs et autres spécialistes des dossiers de terrorisme. En ce sens que ce village situé dans la banlieue d’Agadir, se trouve être celui de la famille Abaaoud dont l’un des fils, Abdelhamid, aujourd’hui mort, est considéré comme le cerveau des attentats du 13 novembre à Paris.

Les services de sécurité marocains poursuivent la traque des potentiels djihadistes de retour de Syrie et voulant perpétrer des attaques au Maroc. Une collaboration est désormais effective avec les services de renseignements français et belges, compte-tenu de la double nationalité (franco-marocaine et belgo-marocaine) de plusieurs assaillants des attaques du 13 novembre

Pour le moment, les autorités marocaines n’ont donné aucune information quant à l’identité de la ou les personnes arrêtées à Ouled Tayma, encore moins son ou leur lien avec Abdelhamid Abaaoud, relève RTBF.