Maroc : l’armée pénètre dans la zone tampon avec le Sahara

L’armée marocaine a mené une opération dans la zone tampon, près de la frontière avec la Mauritanie. Ce qui a déclenché l’ire du Polisario qui proteste auprès de la MINURSO tout en demandant la protection de l’ONU.

Des unités des Forces armées royales (FAR) ont pénétré dans la zone tampon communément appelée « Kandahar », située non loin du poste frontalier de Guerguerate. Cette incursion de l’armée marocaine dans la zone tampon, près de la frontière avec la Mauritanie a déclenché la colère du Polisario qui proteste auprès de la MINURSO (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental), demandant la protection de l’ONU.

Selon les autorités marocaines, ce bout de terre long de 7 kilomètres fait office de haut lieu de trafic en tout genre, notamment de voitures et de drogue. Selon une source de Yabiladi, « l’opération aurait permis de saisir des centaines de véhicules et l’arrestation de présumés membres du Polisario ». le site ajoute que l’opération menée par les FAR se déroule dans une zone située au-delà du mur de sécurité, déclenchant la colère de la direction du Polisario.

Selon Yabiladi qui cite l’agence de presse du Polisario, le Front a convoqué le chef de la délégation de la MINURSO installé à Tindouf pour lui faire part de ses « vives protestations », suite à ce qu’il désigne comme étant la « violation marocaine du cessez-le-feu » conclu entre les deux parties sous l’égide de l’ONU en septembre 1991.
Déplorant que la MINURSO n’ait pas pris les mesures adéquates pour interdire aux unités des FAR de pénétrer dans la zone de « Kandahar », le Front rappelle qu’il s’agit d’une « zone tampon » placée sous la tutelle de l’ONU. Le Polisario demande à la MINURSO la protection des Nations Unies.