Maroc : l’âge de la retraite passera à 63 ans pour les fonctionnaires

Le Premier ministre du Maroc, Abdelilah Benkirane, a annoncé que son équipe comptait relever graduellement l’âge du départ à la retraite des fonctionnaires entre 2017 et 2019 pour arriver au final à 63 ans contre 60 ans aujourd’hui.

Au Maroc, la réforme sur les retraites commencera le 1er janvier 2017, a annoncé le chef du gouvernement. Benkirane a en effet annoncé que son équipe comptait relever graduellement l’âge du départ à la retraite des fonctionnaires entre 2017 et 2019 pour arriver au final à 63 ans contre 60 ans aujourd’hui. La mesure ne devrait concerner que la Caisse marocaine des retraites chargée des fonctionnaires. En clair, les salariés du privé affiliés à la CNSS devront attendre.

C’est à la Chambre des représentants, ce mardi après-midi, que le chef du gouvernement marocain a révélé son plan pour renflouer les finances de la Caisse marocaine de retraites (CMR), l’organisme réservé aux fonctionnaires. Abdelilah Benkirane s’est dit « très déterminé » à engager une « réforme nécessaire à n’importe quel prix ». Selon Yabiladi, en cas d’échec de la reforme, le chef du gouvernement a tenu à prévenir que « l’Etat ne sera pas en mesure de payer les retraites de 400 mille salariés de la fonction publique à l’horizon de 2022 », metant en garde que « nous nous dirigerons alors vers la catastrophe ».

Devant les députés, Abdelilah Benkirane a annoncé que son équipe comptait relever graduellement l’âge du départ à la retraite des fonctionnaires entre 2017 et 2019 pour arriver au final à 63 ans contre 60 ans aujourd’hui. Tout compte fait, le projet de porter l’âge de la retraite à 65 ans précédemment préconisé par l’exécutif dans sa feuille de route a finalement été abandonné.