Maroc, Israël : Pourquoi Mohammed VI a décidé d’implanter un musée juif au royaume

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a pris la ferme décision de procéder à l’implantation d’un musée de la culture juive au royaume. Et pourquoi ?

L’annonce a été faite par Serge Berdugo, Secrétaire général du Conseil des Communautés Israélites du Maroc (CCIM), affirmant que la décision du roi Mohammed VI de créer un musée de la culture juive au royaume, est d’une portée symbolique absolument extraordinaire.

« Créer ce lieu de mémoire dans une ville berceau de la civilisation marocaine, où l’empreinte du judaïsme marocain a été des plus marquantes, montre le dessein du Souverain de voir que tous les courants qui ont irrigué la civilisation marocaine soient présents’ », a dit Serge Berdugo, lundi, face à la presse, en marge de la cérémonie de lancement des travaux de restauration du musée « Al Batha » et de construction d’un musée de la culture juive, par Mohammed VI.

Pour le Secrétaire général du Conseil des Communautés Israélites du Maroc, « comme l’a souligné Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans son discours au moment de recevoir le Pape François, dans un monde qui manque autant de repères, le Maroc balise la voie vers une véritable tolérance sans aucune ambiguïté », ajoutant que « ce musée de la culture juive aura un rôle symbolique d’une très grande valeur à l’extérieur et permettra aux gens qui viendront de partout de voir comment, pendant des centaines d’années, juifs et musulmans vivaient paisiblement au Maroc et créaient un art de vivre-ensemble ».

Le roi du Maroc, en décidant de la création de ce musée poursuit ainsi sa logique de préserver le patrimoine national dans toutes ses formes d’expression et de le protéger au bénéfice des générations futures. C’est dans ce contexte, souligne Bladi, que le roi Mohammed VI a procédé, lundi 15 avril 2019, au lancement des travaux de restauration du musée « Al Batha » et de construction d’un musée de la culture juive.

Cette décision du souverain intervient quelques jours seulement après la visite de 70 Israéliens au Maroc, alors qu’ils avaient été reçus par Mohammed VI lui-même, qui leur avait offert toute sa gratitude et son hospitalité légendaires.