Maroc : insécurité au Mali, Mohammed VI reporte sa visite

La Présidence de la République malienne a annoncé que la visite du Roi Mohammed VI, initialement prévue ce mercredi 12 février 2014 a été reportée au mardi 18 février. Et pourquoi donc ?

Après la visite de Bilal Ag Chérif, chef de la rébellion touarègue au Maroc, qui s’inscrivait dans le cadre du règlement du conflit qui embrase le Mali et qui oppose les autorités régulières au Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), le Roi du Maroc avait décidé de se rendre visite à son homologue malien.

Par un tweet sur son compte officiel, la présidence de la République malienne avait en effet annoncé, il y a quelques jours, que le Roi Mohammed VI serait au Mali du 12 au 14 février 2014 pour une visite d’Etat, sur invitation du Président Ibrahim Boubacar Kéita. Finalement, la date a été repoussée.

La présidence de la République malienne indique que cette visite se fera finalement prévue le 18 février, sans précision sur les motifs du report. Le souverain marocain devait venir pour une visite d’Etat de deux jours (12-14 février 2014), alors qu’il devait rencontrer le Président malien Ibrahim Boubacar Kéita avant de prononcer une allocution devant le Parlement. Il faut dire que le roi marocain s’intéresse de plus en plus à la médiation malienne.

Ce report intervient au moment où le Mali est en état d’alerte avec l’enlèvement de cinq membres du Comité international de la Croix-Rouge. Ces agents de l’ONG ont en effet disparu depuis le 8 février dernier, et leur enlèvement a été confirmé ce mardi, par les éléments du Mouvement pour l’unicité du Djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO). Coïncidence ou pas, l’on sait que le Roi du Maroc voyagera au Mali, dans un contexte très différent, avec le la hache de guerre déterrée par le MUJAO.