Maroc : incinération de plus de 4 tonnes de haschich

Au total 4.101 kg de haschich saisis dans le port de Casablanca lors de vérification du contenu de deux conteneurs chargés de produits artisanaux destinés à des sociétés écrans espagnoles, ont été incinérés mardi dans un terrain vague de la commune rurale de Tit Mellil, près de la capitale économique du Maroc.

La drogue, incinérée par les services de l’Administration des douanes du port de Casablanca, a été saisie en janvier dernier lorsque la brigade anti-stups est intervenue sur un conteneur de 40 pieds, arrivé quatre jours auparavant au niveau du terminal du port en attente d’embarquer sur le premier bateau en partance pour Cadix (Espagne), rapporte mercredi le journal local « L’Opinion ».

Selon le journal, ce conteneur était destiné à une société espagnole « D-Boal Guerrelo », précisant que son expéditeur, un Marocain au nom de Cherkaoui Drihmi, qui dirigeait une entreprise d’artisanat près de la ville de Meknès (est de Rabat), avait présenté aux services des douanes un engagement légalisé dans lequel il déclare que le contenu est composé d’un lot de produits artisanaux divers (lampes, tables, chaises et fontaines).

Quelque 1.154 kg de haschich ont été découverts à l’intérieur des fontaines en carreaux de céramique, ajoute le journal, notant qu’à l’intérieur de l’une des fontaines de cette « précieuse » cargaison, les douaniers ont découvert un talisman destiné à « brouiller le contrôle et à assurer la protection de l’expédition jusqu’à bon port ».

Quant à la deuxième prise, elle a été effectuée sur un autre conteneur enregistré au nom de la société « Panorama » domiciliée à Casablanca et déclarée comme étant un simple lot de briques destiné à une entreprise ibérique « Puma Premium », basée à Merida (sud-ouest de l’Espagne).

En démontant les palettes de brique, souligne « L’Opinion », les douaniers ont découvert des paquets bien emballés remplis de plaquettes de haschich toutes aussi conditionnées, précisant que 151 de ces plaquettes, pesant chacune entre 9 et 30 kilogrammes, totalisent au pesage 2.947 kilogrammes de résine de cannabis.

Le Maroc serait le premier producteur-exportateur de la résine de cannabis. Selon une enquête conjointe entre l’Agence nationale de développement des provinces du Nord et l’Union européenne, les ventes du haschich marocain en Europe généreraient 12 milliards de dollars US, soit le tiers du Produit intérieur brut (PIB) du pays.