Maroc : hospitalisé à Rabat, le chanteur libanais Marcel Khalifé absent au Festival Jazz à Vienne ?

Le musicien Marcel Khalifé
Le musicien libanais Marcel Khalifé

Le musicien libanais Marcel Khalifé a été admis en urgence dans une clinique de Rabat, au Maroc. Dimanche l’auteur le oudiste a fait l’annonce de son hospitalisation sur sa page Facebook, alors qu’il doit se produire au Festival Jazz à Vienne, le 2 juillet prochain.

Le chanteur-compositeur libanais Marcel Khalifé a, selon Bladi, précisé que «le malaise dont il a été victime nécessitait une hospitalisation rapide à Rabat». Selon le média, le musicien a confié avoir été pris en charge par un personnel qualifié et très professionnel, qui a fait le nécessaire pour lui «sauver la vie». Une assistance médicale dont il se dit dit reconnaissant envers le personnel qui, dit-il, a fait «plus que son devoir».

«Je suis souffrant et j’ai été hospitalisé à Rabat. Croyant que je n’allais recevoir que les soins appropriés à mon malaise, j’ai été surpris par le bel accueil qu’on m’a réservé. Le staff a pris soin de moi et m’a rendu hommage de la plus belle des manières. J’ai été entouré d’amour, jusqu’à subir «un harcèlement» émotionnel. Lors de cette expérience, je me suis rendu compte que j’ai bien accompli ma mission», a confié le musicien.

«Médecins et infirmiers, et tous ceux qui ont veillé sur mon confort, tous mes amis qui m’ont soutenu lors de ce malaise… vous avez tout mon amour et ma gratitude», a publié le musicien libanais sur sa page Facebook, magnifiant sa bonne prise en charge médicale. Seulement, le fait qu’il ait parlé en termes de «sauver la vie» suppose que le pronostic vital était engagé. Alors qu’il est attendu, en fin de semaine par ses fans en France.

En effet, Marcel Khalifé est attendu pour se produire le samedi 2 juillet au Festival Jazz à Vienne. Le chanteur et joueur de oud (instrument de musique à cordes pincées quasi-identique au luth) libanais devra être accompagné sur scène par son fils Bachar Mar Khalife et le oudiste tunisien, Dhafer Youssef, lors de la première partie de la soirée. Reste à savoir si sa santé lui permettra d’honorer son rendez-vous au Théâtre antique, dans cinq jours.

Lire : Maroc : Amazighité et festival, show très chaud