Maroc : héritier de Mohammed VI, Moulay Hassan en mission commando

Le roi Mohammed VI et le prince Moulay El Hassan

Le prince héritier du trône marocain, Moulay El Hassan, est en véritable mission commando, car il devra résoudre de nombreuses équations qui se dressent sur son chemin. De quoi s’agit-il au juste ?

A 17 ans, le prince Moulay El Hassan, encore un loin de l’âge majeur, se voit déjà devoir jouer de grands rôles, au royaume certes, mais aussi et surtout au sein de la famille royale. Outre ses études supérieures qu’il doit assurer, le fils de Mohammed VI a des missions essentielles de rapprochement et veille à accomplir.

Recoudre le tissu déchiré de la famille royale

La mission première de Moulay El Hassan, à lui confiée par le monde entier, est de faire en sorte d’organiser les retrouvailles entre son père Mohammed VI et sa mère Lalla Salma, séparés depuis quasiment trois ans. Cela fait en effet très longtemps que le couple royal n’est plus vu ensemble. Déjà qu’en 2018, au cours de l’opération du cœur de Mohammed VI, la princesse Lalla Salma était absente à Paris, alors que toute la famille royale était au chevet du souverain. Une séparation annoncée par un journal espagnol et confirmée au fil du temps et que toute l’Afrique regrette, tellement le couple royal marocain était un modèle de fierté pour le continent.

Autre point essentiel sur lequel le prince héritier est attendu, celui de la réconciliation entre sa mère et sa ou ses tantes. Il a en effet été rapporté que la princesse Lalla Salma a été forcée à disparaître par ses belles-sœurs. Au rang desquelles, Lalla Hasnaa, sœur cadette du roi Mohammed VI, dont il se dit qu’elle ne s’entendait point avec la princesse Lalla Salma. Au point de forcer sa belle-sœur à disparaître ? Aucune confirmation ou infirmation du palais royal. Un autre point sur lequel est très attendu le prince héritier afin que soit réunie la grande famille royale.

Assister et rassurer son père, le roi Mohammed VI

La complicité entre le roi Mohammed VI et Moulay Hassan ne souffre d’aucun doute. Le prince est d’ailleurs comme un frère pour le souverain. Lors de ses nombreuses sorties en compagnie de son fils, Mohammed VI n’a jamais hésité à échanger, partager, communier avec celui qui fait sa fierté : son digne héritier Moulay El Hassan. On les a vus échanger à Paris, lors d’une visite à l’Elysée. Une nouvelle fois à Versailles, lors de la commémoration de l’Armistice du 11 novembre. Les deux étaient comme une seule personne. De vrais amis.

Aujourd’hui, un des deux amis, qui s’est donné corps et âme, qui a donné une bonne partie de son existence à sa famille et à son peuple, serait malade. Le roi Mohammed VI, essoufflé par ces années de gestion d’un royaume qu’il a voulu exemplaire, n’a plus ses 20 ans. Récemment opéré une nouvelle fois du cœur, sa santé ne serait pas des meilleures. Sans doute les contrecoups des angoisses causées par la dislocation familiale, le souci de hisser le Maroc vers le sommet, et le souci de voir sa famille réunie plus que jamais. Une difficile mission certes, mais pas impossible pour celui qui est appelé à diriger le Maroc un jour. Moulay El Hassan notamment.

A lire : Maroc : Moulay Hassan en danger ?

A lire : Maroc : la maladie de Mohammed VI a-t-elle un lien avec Lalla Salma ?