Maroc : grâce royale de membres de la Salafiya Jihadia

Une première au Maroc. Le roi Mohammed VI a gracié samedi 458 personnes dont certaines appartiennent à la Salafiya Jihadia, une branche islamiste. Il s’agit d’Abdelwahab Rafiki, Omar Haddouchi et Hassan Kettani. Tous les trois ont été condamnés, en septembre 2003, de 20 à 30 ans de prison ferme pour atteinte à la sécurité de l’Etat à la suite des attentats de mai 2003 qui ont fait 45 morts, dont 14 kamikazes. Parmi les prisonniers graciés se trouvaient des militants de la gauche socialiste et du Mouvement du 20 février, a-t-on appris de sources judiciaires.