Maroc, Goût fou du luxe : Mohammed VI peu populaire ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI, suite à l’acquisition d’un hôtel de luxe à Paris, en France, a été « attaqué » de toutes parts, au point d’être qualifié de « peu populaire ». Une véritable description du roi ?

Le roi Mohammed VI se serait « offert un pied-à-terre pour la somme de 80 millions d’euros (environ 50 milliards FCFA) ». Une information qu’aurait rapportée le journal Africa Intelligence, le 1er octobre dernier. La bâtisse, un « hôtel particulier de 1080 mètres carrés, construite en 1912 par le promoteur George Hersent, se situe à quelques encablures de la Tour Eiffel dans le 7ème arrondissement de Paris ».

Le roi aurait « racheté ce palace, situé au 20 avenue Emile-Deschanel précisément, au prince Khaled ben Sultan ben Abdelaziz al-Saoud, membre de la famille royale d’Arabie Saoudite. C’est la société DSCI Deschanel qui a fait l’acquisition du bien, dont le cadastre mentionne une superficie de terrain de 1080 mètres carrés », a-t-on appris.

« Or, DSCI Deschanel est une société dont l’actionnaire à 99,9% n’est autre que le souverain marocain. Mounir Majidi, le secrétaire particulier du roi et Hicham Naciri ont été chargés de s’occuper des négociations pour l’achat de ce luxueux hôtel particulier », a précisé 20 Minutes.

Le journal poursuit, précisant que « le monarque avait déjà fait l’acquisition d’un hôtel particulier aux Invalides, et du château de Betz (Oise) situé à 75 kilomètres de la capitale », et que « cet investissement fait du bruit de l’autre côté de la Méditerranée », d’autant que « l’acte de vente indique cette dernière a eu lieu le 28 juillet, la veille de son discours du Trône ».

Dans ce discours du Trône, « Mohammed VI invitait les Marocains à consentir à des efforts pour sortir de cette situation de crise économique accentuée par la crise sanitaire de ces derniers mois. Se disant conscient que la crise sanitaire « affecte profondément les revenus des familles », il demandait à « chaque citoyen d’observer un comportement civique exemplaire et responsable » », ont dénoncé les journaux, qui insistent que le roi était « déjà peu populaire ».

Le souverain du Maroc, qui a « l’habitude de se rendre dans l’Hexagone notamment pour voir sa mère, Lalla Latifa Amahzoune Alaoui, qui a élu domicile avec son nouveau mari, Mohamed Mediouri », devrait sans doute, lors de ses séjours, prendre une chambre d’hôtel, conscient des menaces qui pèsent sur sa personne, dans une France qui n’est point à l’abri d’attaques.

C’est un secret de Polichinelle de dire que le roi Mohammed VI est, depuis les attentats de Paris, une cible privilégiée des terroristes. Combien d’attaques ont été déjouées au Maroc par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), depuis les assauts de Paris ? Des représailles contre le royaume qui a aidé à neutraliser le Commando ?

On connaît le roi Mohammed VI pour son goût fou pour les objets de luxe. Le souverain, a été classé, en 2014, par le magazine Forbes, parmi les personnalités les plus riches du monde, avec une fortune estimée alors à plus de 2,5 milliards de dollars. Agé de 56 ans, le roi possèderait une grande collection de voitures de luxe, des toiles de grande valeur, des yachts.

Il lui est attribué deux avions privés et un yacht de 60 mètres de long sur 13 de large. En septembre 2018, un compte Instagram dédié aux montres haut de gamme avait analysé une photo du roi: la légende décrit la montre à son poignet comme une Patek Philippe en or blanc le bijou montée en or blanc incrustée de 1 075 diamants, d’une valeur de 1,2 million de dollars.

accueil_chaleureux_du_roi_mohammed_vi_par_les_senegalais.jpg
Le cortège de Mohammed VI pris d’assaut par Marocains comme Sénégalais

Un véritable goût du luxe, certes. Mais, le témoignage de groupuscules isolés ne saurait suffire pour qualifier le roi Mohammed VI de « peu populaire ». Les Marocains rapatriés de Wuhan en Chine, en pleine explosion du Coronavirus, peuvent témoigner. Car, ailleurs, d’autres dirigeants, comme celui du Sénégal, Macky Sall, refusaient catégoriquement de courir ce risque, jetant en pâtures leurs concitoyens.

Au moment où la France manquait de masques et de matériel de lutte contre le Coronavirus, faisant diversion, prenant des décisions de privation de liberté, en confinant les populations, Mohammed VI, lui, avait pris l’option de multiplier la production de masques et de matériel anti-Covid. Après avoir sécurisé les marocains, le royaume était même parvenu à fournir des moyens de lutte contre le virus à ses voisins africains.

Mohammed VI, si proches des Marocains, du Maroc et de la diaspora, avec qui le souverain n’hésite pas à communier, peut-il réellement être qualifié de peu populaire ? Attendons de voir des bains de foule, ou simplement des selfies, tout naturellement signés par d’autres dirigeants, dans des boutiques, ou même dans la rue, pour savoir qui est naturellement peu populaire. Une chose est sûre, la sécurité d’un roi vaut plus que 80 millions d’euros. Si c’est cela peut rendre peu populaire.