Maroc-Espagne : démantèlement d’une nouvelle cellule terroriste

Une cellule terroriste dirigée par un extrémiste espagnol a été démantelée ce vendredi par les autorités marocaines, en coordination avec les services de sécurité espagnols.

Une cellule terroriste dirigée par un extrémiste espagnol qui activait dans les villes marocaine de Laroui (nord) et espagnole de Melilla (enclave au nord du Maroc) et Malaga a été démantelée ce vendredi par les autorités marocaines, en coordination avec les services de sécurité espagnols au Maroc et en Espagne.

Selon le ministère marocain de l’Intérieur, qui précise que « trois Marocains membres de cette cellule ont été arrêtés dans la ville de Laroui, en concomitance avec l’interpellation, par les services de sécurité espagnols, du cerveau de la cellule ainsi que de ses acolytes », « cette cellule, qui s’adonnait à la falsification de passeports, recrutait des volontaires pour aller combattre dans de nombreux foyers de tension ».

Côté espagnol, Madrid,à travers son ministère espagnol de l’Intérieur, a annoncé le démantèlement en Espagne et au Maroc d’une cellule qui organisait l’envoi de combattants « djihadistes » en Syrie notamment, avec sept personnes arrêtées dans les deux pays. Quatre personnes ont été arrêtées en Espagne dont trois à Melilla et une à Malaga, parmi lesquelles le responsable de la cellule, et trois au Maroc.

Selon le ministère espagnol qui a précisé que l’opération avait été menée conjointement par les polices espagnole et marocaine, il s’agit de la cellule la plus importante responsable de l’envoi de djihadistes en Syrie et dans d’autres zones de conflits.