Maroc : démantèlement d’une cellule terroriste

Une vaste cellule terroriste, qui s’apprêtait à perpétrer des attaques contre des personnalités politiques et militaires pour le compte de l’organisation Etat islamique, a été démantelée au Maroc.

Selon Rabat qui en a fait l’annonce ce dimanche 22 mars 2015, c’est une vaste cellule terroriste, active sur une large partie du territoire, qui s’apprêtait à perpétrer des attaques contre des personnalités politiques et militaires pour le compte de l’organisation Etat islamique, qui a été démantelée au Maroc. L’opération a été menée par le Bureau central des investigations judiciaires, une nouvelle cellule de renseignements marocaine, mise sur pied il y a deux jours. Sa mission : enquêter sur les affaires de terrorisme et d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Selon RFI qui cite Reuters, on ignore encore le nombre de personnes interpellées et la date de cette vaste opération de démantèlement. Par contre, les services de renseignements marocains indiquent que les membres du groupe étaient répartis dans de nombreuses villes du pays, notamment entre Tanger au nord et Layoune situé dans l’extrême sud. Casablanca était aussi das le collimateur des terroristes. Une cache d’armes contenant une grande quantité de munitions a également été découverte à Agadir.

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que le groupe prévoyait de s’en prendre à des éléments de la police ou de l’armée pour s’emparer de leurs armes de fonction. Une cellule également active dans le recrutement de jihadistes depuis le Maroc vers l’Irak et la Syrie, renseigne Rabat.

Ces cellules terroristes sont fréquemment démantelées au Maroc. Déjà le samedi 17 janvier 2015, le ministère marocain de l’Intérieur annonçait le démantèlement d’une nouvelle cellule terroriste, s’activant à Meknès, El Hajeb et Al Hoceima, spécialisée dans le recrutement et l’embrigadement de combattants marocains. En 2014, elles ont des dizaines a être démantelées par les services de sécurité marocaines.