Maroc : démantèlement à Casablanca d’une cellule terroriste

Illustration

Au Maroc, une cellule terroriste, qui prévoyait plusieurs attaques au royaume, a été démantelée par le Bureau central d’investigations judiciaires.

Coup de filet au Maroc où les services sécuritaires ont démantelé, ce mardi 4 février 2020, une cellule terroriste composée de six membres, affiliée au groupe djihadiste Etat islamique (EI). Le groupe, selon les premières informations fournies, planifiait des attaques sur le territoire du royaume chérifien.

Les journaux marocains indiquent que les suspects, âgés entre 18 et 59 ans, qui sont des adeptes de la pensée extrémiste, ont été interpellés par le BCIJ (Bureau central d’investigations judiciaires), qui se trouve être l’équivalent du FBI marocain, spécialisé dans la lutte contre le terrorisme, et qui est un démembrement de la Direction générale de la surveillance du territoire.

Un communiqué du ministère marocain de l’Intérieur, précisant que ces arrestations se sont déroulées dans les villes de Casablanca (ouest), Mohammedia (ouest) et Azilal (centre), ajoute que ce groupe terroriste planifiait des actes terroristes dans le Royaume dans la perspective de la proclamation d’une wilaya affiliée à l’organisation Etat islamique.

La traque se poursuit, d’autant qu’il a été établi que les suspects auraient pu bénéficier de la complicité d’autres personnes qui se trouveraient sur le sol marocain.