Maroc : déclarée morte, une femme enterrée vivante !

Une femme déclarée morte a failli être enterrée vivante avant que ses proches ne se rendent compte qu’elle respirait.

L’information relayée par le site marocain Bladi.net a de quoi surprendre, sauf que le site précise que c’est ce qui est effectivement arrivé, samedi 9 janvier 2016, à Berrchid où une femme a failli être enterrée vivante avant qu’on se rende compte qu’elle respirait.

Le journal Assabah cité par Bladi.net indique que les faits se sont déroulés au cimetière de Berrechid. La femme âgée de 57 ans devait être ensevelie lorsque les personnes présentes, notamment des proches parents, entendent des soupirs et lui découvrent le visage. A leur grande surprise, la femme était bien en vie. L’assemblée s’est alors dépêchée de la transporter à l’hôpital provincial Errazi d’où elle sera transférée à l’hôpital Hassan II.

Fatima Nabil, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, était apparemment tombée dans le coma suite à un malaise. Elle avait été transportée à l’hôpital et l’infirmière avait déclaré qu’elle était décédée. La police judiciaire de Berrechid a ouvert une enquête pour situer les responsabilités. Ce qui parait troublant dans cette affaire, c’est l’autorisation d’inhumer qui a été délivrée à la famille de la femme, alors que celle-ci était bien vivante.

Pour sa part, le mari de la femme, interrogé par le site Febrayer.com, accuse que « c’est un scandale ce qui est arrivé et une honte ». Pour lui, le personnel médical qui a déclaré sa femme morte doit « absolument prendre ses responsabilités dans ce qui vient de se produire ».