Maroc : Casablanca, un casse-tête… marocain

La réunion de crise convoquée par les autorités marocaines pour traiter le cas Casablanca,  spécifique et inquiétant, avec une contamination exponentielle au Coronavirus, n’a visiblement pas servi à grand-chose. Les cas explosent de plus belle dans la capitale économique du royaume.

La machine s’emballe au Maroc où les cas de Coronavirus se multiplient depuis quelques semaines. Avec quelques dizaines de cas de Coronavirus au début de la pandémie, le Maroc, qui avait pourtant réussi à contenir la pandémie déclenchée sur son sol le 2 mars dernier, est subitement devenu un véritable foyer de propagation de la maladie.

Il y a quelques semaines, alors que les cas se comptaient, en moyenne, par demi-millier, l’inquiétude gagnait déjà du terrain, poussant les autorités à accentuer la vigilance. Les choses sont allées vite, malgré les mesures prises par les autorités sanitaires de ce pays d’Afrique du Nord. D’un millier de cas quotidiens, voilà que le royaume a vite franchi la barre des 2000 cas de contagion par jour. Avec plus précisément 2 251 cas en 24 heures.

D’un coup, le Maroc est donc passé à une vitesse exponentielle de contamination. Avec plus de 14 000 cas enregistrés en une semaine, preuve d’un record absolu de nouvelles contaminations, le Maroc passe devant la Chine. Au royaume, c’est un total de 86 686 personnes testées positives au Covid-19, depuis le début de la pandémie. Ainsi, le Maroc passe devant la Chine qui en comptabilisait 85.184 cas.

Un diagnostic de la répartition des nouveaux cas de personnes testées positives au virus, sur 24 heures, montre que la région de Casablanca-Settat, à elle seule, a enregistré le nombre le plus importants de cas en 24 heures. Sur les 2 251 cas de Coronavirus enregistrés, cette région se retrouve avec 863 nouveaux cas, dont 702 dans la capitale économique du royaume, Casablanca.

Pourtant, le mardi 8 septembre dernier, une réunion de crise avait été convoquée à Casablanca, pilotée par le ministre marocain de la Santé, Khalid Ait Taleb, accompagné par son homologue de l’Industrie, Said Ahmidouch. A cette réunion spéciale à laquelle prenaient part les responsables de la santé à Casablanca et le Conseil de l’ordre des médecins, étaient conviés des médecins militaires. L’artillerie lourde était alors déployée.

Moins d’une semaine après cette réunion, l’annonce de cette explosion de nouveaux cas de Coronavirus au royaume, principalement à Casablanca, ne va pas dans le sens d’encourager le roi Mohammed VI, qui a pourtant pris toutes les dispositions nécessaires pour épargner ses citoyens de cette pandémie. Hélas, classé 38ème sur la liste des pays ayant les taux d’infections quotidiennes au Coronavirus les plus élevés, le Maroc devient un véritable casse-tête, notamment pour les autorités sanitaires.