Maroc : arrêt momentané de l’élargissement de l’autoroute Casablanca-Rabat

Le ministère marocain des transports et de l’équipement vient d’annoncer la résiliation du contrat d’élargissement de l’autoroute A3 reliant Casablanca à Rabat, qui liait jusque là ADM (Autoroutes du Maroc) au Portugais Conduril.

L’axe autoroutier Casablanca-Rabat est à ce jour le tronçon autoroutier le plus fréquenté d’Afrique avec un trafic quotidien moyen de 42 000 véhicules/jour, en constante augmentation (+11%/an).
Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le ministère de Karim Ghellab explique que les retards de travaux constatés et l’abandon pur et simple du chantier sont à l’origine de cette décision prise mercredi.
Le communiqué du ministère justifie cette interruption de contrat par le non-respect des conditions strictes imposées par les bailleurs de fond à savoir la Banque européenne de développement et le Fond arabe de développement économique et social.

La société portugaise Conduril avait auparavant déjà réalisé le chantier de la ligne de chemin de fer méditerranéenne Taourirt/Beni Anzar (Nador) et est par ailleurs bien implantée en Afrique ou elle intervient en Angola au Mozambique ainsi qu’au Botswana. Conduril avait été choisie suite à un appel d’offre international auquel aucun opérateur de BTP marocain n’avait répondu. Un coup dur pour Conderil car cette décision aura un impact financier important pour l’entreprise portugaise de BTP qui se verra payer au prorata l’avancement des travaux, mais aussi amputée des pénalités de retard prévues par le contrat, ainsi que de la saisie du cautionnement bancaire des travaux.

ADM précise qu’un nouvel appel d’offre a été lancé ce samedi afin de «poursuite du chantier dans les meilleurs délais et la résorption du retard induit par cet arrêt forcé». Fin des travaux prévue en 2012.

PAr Seddik Khalfi