Maroc : arrestation à Casablanca d’un Français recherché par Interpol

Soupçonné d’implication dans une affaire d’homicide volontaire à l’aide d’une arme à feu, un ressortissant français de 24 ans a été interpellé à Casablanca au Maroc, en exécution d’un mandat d’arrêt international émis à son encontre par la justice française.

Coup de filet au Maroc où un ressortissant français de 24 ans a été interpellé, jeudi 3 septembre 2020, par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca, en exécution d’un mandat d’arrêt international émis à son encontre par les autorités judiciaires françaises. L’homme est soupçonné d’implication dans une affaire d’homicide volontaire à l’aide d’une arme à feu. L’affaire remonte à novembre 2019.

Selon un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) repris par les journaux marocains, alors qu’il faisait objet d’une notice rouge diffusée par l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), le suspect a été interpellé au cours d’une opération sécuritaire mené par les agents des forces de sécurité marocaines à Casablanca.

Conformément à la procédure d’extradition, le suspect a été placé en garde à vue, en vue de son transfèrement vers la France, suite à une demande des autorités judiciaires françaises. L’affaire d’homicide volontaire à l’aide d’une arme à feu dans laquelle il a été cité fait suite à un règlement de comptes entre réseaux de malfaiteurs.

Les autorités marocaines sont connues pour leur efficacité dans la traque de malfaiteurs. La Direction Générale de Surveillance du Territoire (DGST) est très réputée pour ses opérations de sécurisation du Maroc. Elle a permis de déjouer des centaines d’attaques sur le sol marocain, au cours de ces dernières années. Un regard dans le rétroviseur nous appelle que son apport dans l’arrestation de certains suspects des attentats de Paris a été des plus remarquables.