Maroc, Arabie Saoudite : Mohammed VI et Mohamed Ben Salmane, c’est quoi le problème ?

Mohammed VI et Mohamed Ben Salmane

Le torchon brûle entre le roi du Maroc Mohammed VI et le prince saoudien, Mohamed Ben Salmane, au point que Rabat prenne l’option de rappeler son ambassadeur à Riyad. Que se passe-t-il au juste ?

L’information a été révélée par l’agence de presse américaine Associated Press. Le journal a en effet indiqué que « des responsables gouvernementaux ont déclaré que le Maroc avait cessé de prendre part à une action militaire avec la coalition menée par le gouvernement saoudien dans la guerre au Yémen et avait rappelé son ambassadeur en Arabie Saoudite ».

Pour sa part, l’ambassadeur du Maroc accrédité auprès du royaume wahhabite a confirmé l’information, tout en relativisant. Le diplomate, qui a été approché par Le360, a affirmé qu’une telle pratique est courante dans les relations diplomatiques entre pays. Se voulant rassurant, Moustapha Mansouri a insisté que « les relations entre le Maroc et l’Arabie Saoudite sont historiques et solides. Et entre les pays, il est normal que des divergences ou des différends éclatent de temps en temps. Je suis sûr qu’il ne s’agit pas plus que d’une crise passagère et que les relations entre nos deux pays retrouveront leur cours normal ».

Associated Press qui cite des sources gouvernementales marocaines, a révélé que Rabat a décidé de geler sa participation dans la coalition arabe montée par Riyad pour combattre les Houthis au Yémen. Mieux, souligne le journal, le Maroc a pris l’option de rappeler son ambassadeur en poste dans la capitale saoudienne, Mustapha Mansouri, pour consultation. Mustapha Mansouri se trouverait même, depuis plusieurs jours, à Rabat.

Ces décisions interviennent après la diffusion, par la chaîne Al Arabiya, d’un reportage sur le Sahara Occidental. Cette édition du 30 janvier dernier laissait supposer un changement de position de Riyad vis-à-vis du conflit sahraoui.