Maroc : amoureuse de Marrakech, l’Américaine Jennifer Grout chante en darija et amazigh

C’est sublime et inédit. La chanteuse américaine Jennifer Grout a fait sensation sur les réseaux sociaux quand elle a chanté en langue amazigh et en langue arabe, et même quand elle psalmodie le Coran. L’artiste de 29 ans, qui habite depuis un certain temps à Marrakech, serait tombée sous le charme de la culture marocaine.

Jennifer Grout n’a pas caché que depuis qu’elle avait 12 ans, elle voulait venir au Maroc, le pays de ses rêves. « J’ai eu un coup de foudre pour le Maroc, dès que je suis arrivée », a-t-elle déclaré. Dans un darija presque parfait, la chanteuse, installée actuellement au Vermont aux États-Unis, a affirmé que les Marocains « ont une belle énergie qu’elle n’a trouvé nulle part ailleurs ». En plus, la culture dans le royaume chérifien « très diversifiée et influencée par l’Europe, les Amazighs, l’Afrique et les Arabes », a fini par la séduire.

L’Américaine Jennifer Grout, qui s’est reconvertie à la religion musulmane, a appris à réciter quelques versets de Coran. Elle a même fait sensation dans une vidéo où elle psalmodie le Coran, publiée au début du mois de décembre. Dans une vidéo datant du 25 décembre sur la chaîne Al Jazeera, Jennifer Grout a précisé que les moments agréables qu’elle a passés au Maroc ont motivé sa conversion à l’Islam, en 2013.

La générosité, la chaleur et l’hospitalité marocaine sans pareil, ont véritablement séduit Jennifer Grout. Elle a aussi indiqué que les appels de prière simultanés des mosquées la touchaient beaucoup et lui procuraient une sensation très agréable.

Originaire de Boston (États-Unis), Jennifer Grout s’est révélée au grand public arabophone en 2013, lors d’une émission « Arabs Got Talent » sur MBC. Elle a ébloui des millions de téléspectateurs en chantant des chansons du répertoire arabe de grandes divas comme l’Egyptienne Oum Kalthoum (morte le 3 février 1975 au Caire) ou encore la Syrienne Asmahan (morte le 14 juillet 1944 en Égypte).