Maroc-Algérie : Ban Ki-moon débarque au Sahara Occidental

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, est attendu au Sahara Occidental pour une visite qui s’annonce historique.

Ban Ki-moon est attendu, ce samedi 5 mars 2016, au Sahara Occidental pour une visite qui s’annonce historique. En ce sens que pour la première fois, un secrétaire général de l’ONU se rend dans une zone contrôlée par le Front Polisario.

Ils sont nombreux les Secrétaires généraux de l’ONU qui se sont rendus à Tindouf, en Algérie, pour visiter les camps où vivent des dizaines de milliers de réfugiés sahraouis depuis 40 ans. Cependant, aucun n’a jusqu’ici traversé la frontière avec le Sahara Occidental pour aller dans la zone que le Front Polisario qualifie de « libre », relève RFI qui ajoute que c’est ce que s’apprête à faire Ban Ki-moon qui a décidé de se rendre à Bir Lahlou, localité où a été proclamée, en 1976, la République arabe sahraouie démocratique, que l’ONU n’a jamais reconnue.

Selon un porte-parole des Nations Unies, l’absence du roi du Maroc à Rabat a contraint Ban Ki-moon, qui devait se rendre plutôt à Laayoune, ville du Sahara Occidental sous contrôle marocain, et à Rabat, d changer de programme et reporter cette étape de son périple. Le Secrétaire général de l’ONU se rendra donc à Bir Lahlou, de l’autre côté du « mur marocain », pour, indique RFI, visiter le quartier général de la MINURSO, la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental.

Il est en effet question de tenir un référendum sur l’avenir de cette ex-colonie espagnole depuis 25 ans. L’ONU a même pour mandat de l’organiser, sauf que le Maroc ne veut pas en entendre parler.