Maroc : 22 migrants interceptés à Tanger

Ils sont 22 migrants à avoir été interceptés, mardi, sur les côtes marocaines, à Tanger alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Espagne par Gibraltar.

Les garde-côtes marocains ont fait échouer, mardi 12 mai 2015, une tentative d’immigration illégale. Au total, 22 migrants qui voulaient traverser illégalement le détroit de Gibraltar vers l’Espagne ont été arrêtés. Selon un communiqué de la préfecture de Tanger, les migrants, qui étaient à bord de trois embarcations pneumatiques, sont originaires des pays d’Afrique subsaharienne et ont été interceptés sains et saufs.

Au cours des derniers jours, la marine royale marocaine a empêché plus d’une centaine de migrants de traverser illégalement le détroit de Gibraltar vers l’Espagne. Vendredi dernier, elle a intercepté un groupe de 40 personnes qui « s’apprêtaient à prendre le large (…) à bord de quatre embarcations pneumatiques, dont une motorisée », selon la préfecture de Tanger.

Le Maroc, situé aux portes de l’Europe (à 15 km de Gibraltar), subit une forte pression migratoire. Le pays a mis en place l’année dernière un vaste programme de régularisations de 20 000 migrants parmi les 30 000 se trouvant sur le sol marocain. Rabat a par ailleurs récemment procédé au démantèlement de campements illégaux aux abords de l’enclave espagnole de Melilla, dans le nord du Maroc.

Selon le site web d’information Yabiladi, la gendarmerie marocaine a intercepté des dizaines de migrants subsahariens qui se cachaient dans les forêts avoisinantes, à Sebta, afin d’entrer dans l’enclave espagnole. Les interventions ont eu lieu, lundi et mardi, dans le cadre d’une opération spéciale dans la zone où se trouvent des migrants qui tentent de rejoindre Sebta.
La semaine dernière, plus de 40 migrants qui avaient quitté Tan-Tan ont été interceptés par la Marine espagnole alors qu’ils se dirigeaient vers les Iles Canaries, toujours selon Yabiladi