Marc-Olivier Fogiel face à l’affaire Dieudonné

C’est le 1er décembre 2003, sur le plateau de l’émission On ne peut pas plaire à tout le monde», animée par Marc-Olivier Fogiel qu’est née, ce qu’on pourrait appeler aujourd’hui « l’affaire Dieudonné », du nom de l’humoriste français. L’animateur et producteur de télévision s’exprime sur une polémique qui le « dépasse ».

« Cette affaire me dépasse », répond aujourd’hui Marc-Olivier Fogiel qui n’a plus « envie de s’entretenir sur ce sujet ». Le 1er décembre 2003, sur le plateau de l’émission On ne peut pas plaire à tout le monde», Dieudonné était censé faire une « nécrologie humoristique » de Jamel Debbouze. Dans son sketch, l’humoriste a parlé de « l’axe du bien américano-sioniste » et a conclu par un « Israël Heil ! ».

Il en est de même en ce qui concerne la plainte déposée par l’humoriste contre l’animateur à la suite du SMS « ça te ferait rire si on faisait des sketches sur les odeurs des blacks ? », Marc-Olivier Fogiel « ne veut plus en parler ». Quand on lui rappelle que Dieudonné l’a pourtant accusé (son équipe) de l’avoir écrit, l’animateur renvoie vers le quotidien Le Monde du 19 février. Il répond qu’à ce sujet, la « plainte est classée sans suite » par le parquet du tribunal de Grande Instance de Nanterre (Hauts de Seine). Voici la lettre qu’il avait adressée, entres autres, à la rédaction d’Afrik, à la suite de l’incident du 1er décembre dernier.

 LETTRE DE MARC-OLIVIER FOGIEL– Texte intégral

Paris, le 7 janvier 2004

Monsieur,

Le 5 décembre, j’ai commencé mon émission en m’excusant auprès des téléspectateurs de ne pas avoir assez marqué ma désapprobation lors de la prestation de Dieudonné dans notre spéciale diffusée le 1er décembre sur France 3. Durant cette introduction, nous avons diffusé près d’une vingtaine de SMS. Ces SMS font la synthèse et rendent compte de plus de 2300 messages reçus juste après le sketch nauséabond de Dieudonné. Conformément à ce que nous faisons d’habitude, nous tenions absolument à nous faire l’écho des réactions de ceux de nos téléspectateurs qui nous ont adressé des messages.

Si ces SMS vous ont heurtés, soyez assurés que notre intention était de traduire l’indignation de nos téléspectateurs.
Concernant le SMS  » Ça te ferait rire si on faisait des sketchs sur les odeurs des Blacks ?  » , il doit bien entendu se comprendre de la façon suivante : « Que dirait-on si un humour tout aussi déplacé et odieux s’exerçait à l’encontre des blacks ? Que ce serait inacceptable.
C’est en tout cas dans cet esprit qu’il a été diffusé, il ne s’agissait pas de répondre à une provocation raciste par un SMS raciste, ce qui aurait été inadmissible et choquant mais de souligner que toute forme de racisme est intolérable.

Je tiens en la circonstance à adresser mes excuses à toute personne qui aurait pu se sentir blessée par la formulation de ce SMS.
Sachez que nous serons toujours à vos cotés dans vos combats et que si vous avez jugé la rédaction de ce SMS maladroite ou ambiguë, nous sommes bien entendu à votre disposition pour rendre clairement compte de la signification que nous voulions lui donner et réaffirmer notre position générale. En espérant pouvoir vous rencontrer directement afin de dissiper tout malentendu, soyez assuré, Monsieur, de mes sentiments respectueux.

Marc Olivier Fogiel

Lire aussi :

 « L’affaire Dieudonné »


 Lyncher Dieudonné ?

 Dieudonné : « Je suis politiquement antisioniste »

 « L’Affaire Dieudonné »

 Marc-Olivier Fogiel face à l’affaire Dieudonné