Marathon : les rêves dorés de Tegla Loroupe

A Sydney, la Kényanne veut être la première athlète féminine de son pays à remporter une médaille d’or olympique. Premiers éléments de réponse ce week-end à New-York.

Tegla Loroupe ne rêve que d’or. La marathonienne participera sans doute, en septembre à Sydney, à ses dernières olympiades. Elle veut en profiter pour devenir la première kenyanne à monter sur la plus haute marche d’un podium olympique. Après une dix-huitième place à Barcelone, en 1992, et une sixième à Atlanta en 1996, Loroupe a probablement les moyens de sa nouvelle ambition.

Aux côtés de quatre mille autres compétitrices, la jeune femme prend le départ, ce samedi, du mini-marathon (6,2 miles, soit 10 kilomètres) de New York au Central Park de Manhattan. Une course prestigieuse, dotée de 8 000 dollars US et qu’elle a déjà remportée cinq fois.

Tegla vise le doublé

Mais cette fois-ci, Loroupe se veut prudente :  » Ce sera l’une des courses les plus relevées organisées pour des femmes dans le monde « , a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision américaine CNN. Tegla confesse avoir plutôt axé sa saison sur la préparation des Jeux Olympiques : aussi pourrait-elle ne pas être au sommet de sa forme lors de l’épreuve new-yorkaise.

La Kényanne a annoncé sa volonté de courir à la fois le marathon et le 10 000 mètres à Sydney. La première de ces courses aura lieu le 24 septembre et la seconde une semaine plus tard. Reste que si Loroupe s’est d’ores et déjà qualifiée pour le marathon, elle devra attendre le 19 juillet et les qualifications kényannes du 10 000 pour savoir si elle pourra s’aligner dans les deux épreuves olympiques.