Manuscrits en péril

L’oasis mauritanienne de Chinguetti a planté sa tente virtuelle dans les filets de la Toile. Ce site historique, classé au patrimoine culturel mondial de l’Unesco depuis 1996, présente ses trésors sur chinguetti-net.com. Dans un paysage de sable, de pierre et de palmiers, des manuscrits en arabe hérités du Moyen-Age sont menacés de destruction.

Chinguetti se trouve au nord de la Mauritanie et quelque part sur le web. Un site est consacré aux splendeurs naturelles et culturelles de cette oasis hautement historique. Fondée au 13ème siècle sur les plateaux désertiques de l’Adrar,  » la septième ville sainte de l’Islam « , ainsi surnommées par les historiens, a été pendant plusieurs siècles la plus grande métropole culturelle de la région. Carrefour incontournable des caravanes venues d’Afrique, du Maghreb et de l’Orient.

Les ravages du sable et des termites

Depuis le 17ème siècle, les bibliothèques de la ville abritent des milliers de manuscrits. Des trésors du savoir arabo-musulman hérités des nombreuses civilisations qui ont fait halte un jour dans l’oasis. Un patrimoine menacé par les termites et le sable qui fait l’objet d’un plan de sauvegarde international. Depuis quelques années, des associations se mobilisent pour pour restaurer cette précieuse mémoire du désert. Sur le site, une série d’articles consacrés aux manuscrits y sont rassemblés, illustrés de photos d’ouvrages rongés.

Découverte en images de la diversité du paysage de Chinguetti en une cinquantaine de photos. Sous l’oeil malicieux d’une jeune fille, une file de dromadaires s’étire vers l’horizon. Des dunes à perte de vue où par endroits des arbres s’imposent dans cet océan de sable. Sur certains clichés, les montagnes semblent s’étirer vers le ciel pour échapper à l’avancée du désert. Et après avoir visité ce domaine virtuel, quelques rares adresses vous sont proposées si vous souhaitez partir pour cette oasis vieille de 8 siècles.