Malnutrition infantile au Nord-Mali : Médecins du Monde tire la sonnette d’alarme

Le taux de malnutrition infantile au Nord-Mali dépasse le seuil d’alerte. Une situation qui inquiète Médecins du Monde. Cette ONG a organisé dans les régions de Gao et de Kidal qui sont sous occupation armée, une campagne de vaccination et dépistage de la malnutrition. Une campagne au cours de laquelle 19000 enfants ont traités. Une occasion pour médecin du monde de tirer la sonnette d’alarme face à ses résultats alarmants.

La crise que traverse le nord-Mali a des conséquences néfastes sur la santé des enfants, qui sont confrontés à une malnutrition aiguë sévère. En tout cas, c’est le constat de Médecins du monde. Cette ONG, malgré le contexte de crise humanitaire sans précèdent, a mené une vaste campagne de vaccination dans les régions de Gao et Kidal, au Nord du Mali. Au total, près de 19.000 enfants ont reçu une couverture vaccinale. Une occasion pour les équipes de Médecins du Monde d’organisé un dépistage de la malnutrition accompagné d’une prise en charge des cas de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de 5 ans.

Seuil d’alerte

Dans la région de Kidal, le taux de malnutrition aiguë globale est passé de 6% en 2011 à 13,5% en 2012, souligne Olivier Vandecasteele, responsable des projets de Médecins du Monde au Mali. Des chiffres qui montrent à suffisance que le taux de malnutrition dépasse le seuil d’alerte dans les localités du septentrion malien. Les résultats du dépistage nutritionnel sont alarmants. Les chiffres ont non seulement doublé en un an mais ils dépassent le seuil d’alerte fixé à 10% par l’OMS. C’est une catastrophe de plus pour les populations pastorales du Nord Mali, traditionnellement moins touchées par la malnutrition, s’inquiète M. Vandecasteele.

Pour Olivier Vandecasteele, Il faut impérativement limiter le nombre de nouveaux cas de malnutrition. Pour ce faire, son organisation reste mobilisée face à cette situation alarmante de milliers d’enfants du nord-Mali. Ainsi, Médecins du Monde renforce son programme et va lancer une distribution ciblée d’alimentation supplémentaire en couvrant l’ensemble de la population des enfants de 6 à 59 mois et les femmes enceintes et allaitantes de la région de Kidal.

A Kidal comme dans plusieurs localités du Nord-Mali, Médecins du Monde a mis aussi en place un programme d’urgence qui vise à restaurer l’accès aux soins de santé pour les populations par un soutien à plus de vingt centres de santé dont deux hôpitaux, le dépistage et la prise en charge des cas de malnutrition et le contrôle des épidémies.