Mali : vers l’annulation de l’épreuve du baccalauréat ?


Lecture 1 min.
arton40843

Le syndicat national de l’éducation et de la culture au Mali a demandé jeudi l’annulation de l’épreuve du baccalauréat 2014 marqué par de nombreux cas de tricheries, notamment un nombre de cas de fuite de sujets préoccupant.

L’annulation de l’épreuve de baccalauréat 2014 a été demandée par le syndicat national de l’éducation et de la culture au Mali, ce jeudi. Il dénonce de trop nombreux cas de triche, de corruption et de fuite de sujets qui ne permettent pas l’homologation des résultats de l’épreuve, telle qu’elle a été organisée.

Salles éclairées à la bougie

Les cas de triche et de fuite des sujets sont particulièrement courants au Mali. Cette année, le nombre de cas est devenu préoccupant pour beaucoup de parents et d’élèves. Les épreuves ont pu se dérouler à des horaires très différents en fonction des centres et les fuites de sujet ont été nombreuses. Certains élèves ont dû composer de nuit, dans des salles éclairées à la bougie, à cause des retards, rapporte Koaci.com.

Des parents d’élèves ont demandé la démission de la ministre de l’Education nationale, Togola Jacqueline Nana. En réponse, la ministre a démis de ses fonctions le Directeur national du Centre des Examens et Concours, M. Bakoné Ballo. Elle a annoncé le démantèlement d’un réseau de fuites des sujets d’examens.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter