Mali : une trentaine de personnes tuées dans une attaque


Lecture 1 min.
Soldat de l'armée malienne
Un soldat malien

Une attaque attribuée à des hommes armés non identifiés, survenue à une dizaine de kilomètres de Bandiagara au centre du Mali, a coûté la vie à une trentaine de personnes.

Le village de Songho Gare, localité située à une dizaine de kilomètres de Bandiagara, au centre du Mali, a été la cible d’une attaque perpétrée, vendredi 3 décembre, par des hommes armés non identifiés. L’assaut contre cette localité a coûté la vie à au moins 31 personnes, selon des informations obtenues d’un élu local par l’Agence Anadolu.

Précisant que « chaque vendredi, c’est la foire hebdomadaire de Bandiagara », le président du conseil du cercle de Bandiagara, N’Dinde Ongoïba, qui n’a pas caché sa désolation suite à ce drame, a condamné avec la dernière énergie. « Ce qui s’est passé est horrible, lâche, barbare et inhumain », a-t-il confié au média, sans oublier d’interpeler les autorités maliennes que « pour la mémoire des victimes, l’Etat doit décréter un deuil national »

Dans le détail, le président du conseil du cercle de Bandiagara, indiquant qu’au moins 31 personnes ont été tuées lors de cet assaut, explique que « le bus attaqué aux environs de 8 heures du matin sur l’axe Bandiagara-Sévaré était rempli des forains. D’abord les assaillants ont ouvert le feu sur le bus, le chauffeur a été tué et les assaillants ont continué à tirer. C’est ainsi que le bus a pris feu ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter