Mali : une centaine de soldats français envoyée en renfort

Une centaine de soldats français a été envoyée en renforts à Gao, la plus grande ville du nord-Mali, où les tensions son encore vives.

Une centaine de soldats français ont été envoyés en renfort à Gao, la plus grande ville du nord-Mali, pour faciliter la relève des effectifs français. Une mesure qui coïncide à une période marquée par de nouvelles tensions, a indiqué ce mercredi le ministère de la Défense. « La décision a été prise de prendre des éléments à Abidjan pour les basculer à Gao », où ils devaient arriver ce soir ou demain, a déclaré le porte-parole de l’état-major, le colonel Gilles Jaron, au cours du point de presse du ministère de la Défense.

Un millier de militaires français sont actuellement stationnés à Gao, pour un total de 1 600 dans l’ensemble du Mali. « Pour éviter d’être fragilisé, nous injectons une centaine d’hommes supplémentaires qui permettront de faire face aux événements » sans que la relève soit perturbée, selon le porte-parole de l’état major. La durée d’affectation des militaires français au Mali est de quatre mois.

Après les sanglants combats à Kidal, qui ont opposé l’armée malienne aux rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), faisant 36 morts, la France avait envoyé une trentaine de soldats en renfort. Après une brève accalmie, des échanges de tirs entre des soldats maliens et des groupes armés, dont des rebelles touareg, ont également eu lieu mercredi dans cette ville. Des tensions qui ont obligé Paris à reporter l’annonce de la fin de l’opération Serval. Cette dernière va finalement être prolongée de quelques semaines vu l’état de la situation.