Mali, Une centaine de morts : carnage contre un village Dogon

Des soldats de l'ONU

Au Mali, une attaque dans un village Dogon situé dans la zone de Bandiagara, à l’est de Mopti, a fait une centaine de morts.

Drame au Mali où une attaque dans un village Dogon situé dans la zone de Bandiagara, à l’est de Mopti, a fait 95 morts. Cette attaque, la nuit de dimanche à lundi, fait suite au massacre perpétré le 23 mars à Ogassogou alors que plus de 160 Peulhs ont été tués. L’attaque avait été attribuée à des chasseurs Dogons.

Outre la centaine de morts, des maisons ont été incendiées, des animaux abattus. Cette attaque a ravagé un village Dogon du centre du Mali, ensanglanté par un cycle d’atrocités entre communautés de plus en plus antagonistes, poussant l’ONU à appeler à un « sursaut national ».

Le gouvernement malien a pour sa part rapporté que des hommes armés, soupçonnés d’être des terroristes, ont lancé un assaut meurtrier contre le paisible village de Sobame Da. Ajoutant que le bilan provisoire fait état de 95 morts et de 19 portés disparus, sans compter plusieurs animaux abattus et des maisons incendiées.