Mali : un premier projet de développement pour Kidal

Un programme de développement pour la région de Kidal au Mali a été lancé, et financé à hauteur d’un million d’euros par l’Agence malienne d’investissement des collectivités territoriales (ANICT) ainsi que l’Agence française de développement (AFD).

Plus de deux semaines après la signature de l’accord de paix au Mali, un premier projet a été initié pour le développement au nord du pays. Ce projet concerne essentiellement la région de Kidal où les ex-rebelles avaient leur fief. Il a avant tout pour objectif de faire le lien entre « sécurité et développement dans le nord du Mali », précisent l’ANICT et l’AFD.

Ce projet initié par les autorités maliennes est une manière de répondre aux besoins urgents des populations notamment en matière d’électrification en construisant un barrage filtrant à Tessalit, ou encre des centres de santé. Une initiative qui ravit Homeni Belco Maïga, le président du Conseil régional de Kidal qui confie que « c’est une satisfaction. Les populations attendaient ces projets depuis fort longtemps ».

L’initiation de ce projet a également pour but d’éviter que la jeunesse de Kidal ne bascule dans le terrorisme. D’autant plus que les groupes terroristes sont toujours présents dans la région. Akory Ak Iknane, directeur de l’ANICT, espère que ce projet éloignera les jeunes de la tentation terroriste. Malgré l’accord de paix, le recrutement de jeunes Maliens dans les rangs des groupes armés perdure.

Les premiers travaux sont prévus pour la fin de l’année 2015. Le Mali compte faire appel a des entreprises locales afin de créer des emplois sur place.