Mali : un chef du groupe terroriste MUJAO aurait été tué


Lecture 1 min.
arton38246

Selon RFI, Omar Ould Hamaha, l’un des dirigeants du Mouvement pour l’unicité et le Djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), aurait été tué au début du mois de mars.

Selon les sources de Radio France internationale (RFI), Omar Ould Hamaha, dit aussi Barbe rousse, aurait été tué au début du mois de mars, lors d’un raid de l’aviation française dans le nord-Mali. Omar Ould Hamaha était l’un des dirigeants du Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO). Sa tête avait été mise à prix par les Etats-Unis pour 3 millions de dollars.

Le dirigeant islamiste était aussi l’un des bras-droit de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, ex-leader d’Al Qaida au Magreb islamique (AQMI), avant de créer sa propre Katibat, « les Signataires du sang », responsable de l’attaque d’In Amenas en Algérie. Le terroriste algérien aurait même épousé l’une des filles d’Omar Ould Hamaha, tant ils étaient intimes.

S’il est réellement mort, cela serait un grand pas dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, notamment au nord-Mali, où des groupes sévissent toujours. Le MUJAO avait en effet également été à l’origine des exactions commises contre les populations dans la région.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter