Mali : un ancien membre d’Ansar Dine abattu au nord

Un ancien commandant de l’armée malienne qui était membre du groupe terroriste Ansar Dine a été tué lors d’une opération militaire française, dans le nord du Mali, ont annoncé, ce mardi, des membres du groupe.

Alors que la lutte contre les djihadistes se poursuit dans le nord du Mali, un ancien commandant de l’armée malienne qui a regagné, en 2012, les rangs du groupe Ansar Dine a été tué, la semaine dernière, lors d’une opération militaire française, dans le nord du Mali. c’est ce qu’ont annoncé, ce mardi 20 octobre 2015, des membres du groupe.

Ce décès porte un coup dur aux terroristes présents dans cette zone du Mali depuis plusieurs années. L’homme abattu se prénomme Esse Ag Warakoule. Certains affirment qu’il était un moment en retrait des opérations militaires contre les forces internationales, mais d’autres sources sont formelles estimant qu’il avait une double vie : berger le jour et djihadiste la nuit.

Ancien commandant de l’armée régulière malienne, il a fui lors de la crise du nord, en 2012. Il devient l’un des lieutenants de Iyad Ag Ghali. Esse Ag Warakoule était pour l’application de la charia. Il faisait partie des figures qui sont dans le viseur des forces internationales dans le nord du Mali. « C’est un nouveau coup dur porté contre les islamistes, grâce à une opération militaire française », commente une source sécuritaire malienne.

Jeudi 15 octobre dernier, une des unités françaises les plus sollicitées dans l’opération Barkhane a été touchée. En outre,trois militaires du Commandement des Opérations Spéciales (COS) déployés au nord-Mali ont été blessés, au cours de la semaine précédente, par une mine ou un engin explosif improvisé (IED).