Mali : six personnes tuées dans une attaque contre des groupes pro-gouvernementaux

Après une attaque contre un poste gardé par des groupes armés pro-gouvernementaux au nord-est du Mali, le bilan fait état de six morts et quatre disparus. Les individus responsables de cette attaque n’ont pu être identifiés. Les détails.

Dans un communiqué diffusé sur leur plateforme, les mouvements du 14 juin 2014 ont affirmé que le groupe d’assaillants avait pris la fuite à bord de deux voitures suite à cette attaque ayant eu lieu à Aguelhok. Au Mali, les questions relatives à la sécurité sont comme toujours, loin d’être au beau fixe. Le pays est toujours sujet, depuis 2012, à des soulèvements indépendantistes salafistes et djihadistes criminels. Par ailleurs, les conflits intercommunautaires sont légion. Bien que des forces françaises, africaines et onusiennes soient déployées, il ne semble y avoir, pour l’heure, aucune solution militaire ou politique à l’horizon.

Suite à la défaite de l’armée face à la rébellion emmenée par les touaregs, les groupes djihadistes affilkiés à Al-Qaïda ont pris possession du nord du pays entre mars et avril 2012. En 2013, une mission lancée par la France a entrainé la débandade et l’éparpillement des djihadistes. Bien que cette dernière soit toujours d’actualité, la paix n’est pas revenue pour autant.

Ces violences djihadistes se sont répandues dans toutes les régions du Mali, puis vers les pays voisins comme le Burkina et le Niger. Elles se mêlent quelques fois aux conflits entre les communautés où les morts se comptent par centaines.