Mali : sauve-qui-peut à Ménaka


Lecture 2 min.
Région de Ménaka au Mali
La région de Ménaka au Mali

Les affrontements en cours au Mali, entre le Mouvement pour le salut de l’Azawad aidé du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés et des groupes terroristes ont contraint plus d’un millier de personnes à fuir la région de Ménaka.

Le Nord du Mali est en proie à d’âpres combats menés par les mouvements armés signataires de l’Accord de paix, le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et le Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (GATIA), qui tentent de repousser les assauts meurtriers d’un groupe terroriste affilié à l’organisation Etat islamique. Des combats qui ont fait des dizaines de morts, mais aussi beaucoup de déplacés.

Ce lundi 14 mars, Mohamed Touré, représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) au Mali, en charge de la Coordination humanitaire, a déploré que dans la région de Ménaka, quelque 1500 déplacés internes ont été enregistrés, au cours de ces affrontements qui se poursuivent, précisant que « ces déplacés internes ont fui les combats et se sont retrouvés dans des situations de grande précarité parce que dans la fuite, ils ont tout laissé derrière eux ».

Le représentant du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés au Mali déplore « une situation précaire notamment dans les localités de Andéramboukane où on a 100 ménages soit près de 600 personnes. On a aussi répertorié 70 ménages à Inékar soit 420 personnes et enfin 480 personnes à Iguizragane ». Selon lui, « la première des urgences c’est de s’assurer que les personnes qui se sont déplacées sont protégées dans le lieu de leur déplacement ».

Depuis le 8 mars, de violents combats ont éclaté dans la région de Ménaka. Pour le Mouvement pour le salut de l’Azawad, ces attaques ont été préparées depuis le Niger voisin. Ce jour, l’attaque a fait au moins 4 morts et 2 blessés chez les combattants du Mouvement pour le salut de l’Azawad. Deux autres assauts avaient été lancés, un le vendredi 11 et un autre le samedi12 mars. Celui de vendredi ayant coûté la vie à au moins 15 combattants de MSA.

A lire : Mali : sale temps pour le Mouvement pour le salut de l’Azawad

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter