Mali : Sanogo refuse de rendre des comptes à la justice

Auteur du coup d’Etat contre Amadou Toumani Touré, le capitaine Amadou Sanogo ne s’est pas présenté mardi à sa convocation devant la justice malienne pour répondre des multiples exactions imputées à ses hommes.

Amadou Sanogo n’a pas l’intention de se plier à la volonté de la justice malienne. L’auteur du coup d’Etat contre Amadou Toumani Touré n’a pas répondu mardi à sa convocation devant la justice de son pays pour des violences imputées à ses hommes.

De son côté, le juge d’instruction Yaya Karembé veut entendre le putschiste sur les nombreuses exactions dont ses hommes sont accusés, contre les bérets rouge, qui étaient fidèles au Président déchu. De nombreuses organisations de défense des droits de l’Homme telles que Human Rights Watch ont en effet dénoncé des tueries et arrestations arbitraires menées après le coup d’Etat.

La justice malienne veut aussi interroger Amadou Sanogo sur l’affaire de la mutinerie menée début octobre par certains de ses anciens hommes, à Kati, son ex-fief, situé près de Bamako, pour réclamer des promotions. Mais des éléments du dernier carré fidèle au général Sanogo ont été soupçonnés d’avoir réprimé des soldats qui ont participé à la fronde. A la mi-octobre, des familles qui se sont confiées à l’AFP ont affirmé avoir découvert dans la caserne de Kati et ses alentours les corps d’au moins trois de leurs parents soldats.

Reste à savoir si la justice malienne sera suffisamment ferme pour contraindre à rendre des comptes, l’auteur du coup d’Etat qui a plongé le Mali dans une profonde crise.