Mali : prise d’otages ou enlèvement d’Occidentaux qui a mal tourné ?

Il a fallu un combat sans relâche, mené dans la nuit de vendredi à samedi par les forces maliennes pour mettre fin à une prise d’otages dans un hôtel de Sévaré, dans le centre du Mali. Mais était-ce réellement une prise d’otages ?

Au Mali, les assaillants de l’hôtel Byblos à Sévaré ont été délogés après un combat sans relâche, mené dans la nuit de vendredi à samedi par les forces maliennes pour mettre fin à une prise d’otages dans cet établissement touristique, dans le centre de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Aucun bilan n’a été fait par l’armée qui a indiqué que « les opérations déclenchées par les forces maliennes après l’attaque de l’hôtel Byblos ont été finalisées, l’hôtel a été nettoyé ». Mais certaines ont indiqué que huit personnes auraient été tuées dans cette opération de prise d’otages, dont « trois militaires et deux preneurs d’otages »

Les assaillants avaient pénétré dans l’hôtel dès l’aube de vendredi. Dans l’après-midi, un bilan faisait état d’au moins sept personnes morts, dont deux militaires tués dans l’attaque de l’établissement où séjournent de nombreux étrangers. D’ailleurs, certains sources avaient indiqué qu’il s’agissait d’un « enlèvement d’Occidentaux qui avait mal tourné ».

Au début de l’attaque, il a été fait état de « deux morts et trois blessés dans les rangs de l’armée. Sans compter qu’un « homme avec une ceinture explosive a été abattu et, devant l’hôtel, gît le corps d’un homme à la peau blanche », avait confié une source militaire.

Ce n’est pas la première fois que le Mali fait l’objet d’attaques visant des sites fréquentés par des Occidentaux. En effet, au mois de mars dernier, un assaut lancé par des terroristes dans un restaurant à Bamako, avait déclenché une fusillade qui avait fait au mois cinq morts dont un Français, deux Maliens et un Belge.