Mali : plus de 2 800 enfants ont vu le jour le 1er janvier 2020

La démographie au Mali a connu un grand boom le 1er janvier 2020, avec plus de 2 800 naissances enregistrées. L’UNICEF qui célèbre les bébés nés chaque premier jour de l’année, n’est pas resté indifférent face à ces statistiques renversantes.

Selon l’UNICEF, 2803 bébés ont vu le jour, le 1er janvier dernier, au Mali. Pour l’organisme onusien, cela a été l’occasion de rappeler aux dirigeants et aux pays, la nécessité d’investir dans la formation et l’équipement du personnel de santé. C’est la seule condition pour donner des chances de survie à chaque nouveau-né.  En effet, les statistiques ont prouvé qu’au Mali, 1 nouveau-né sur 30 survit rarement à son premier mois. Les causes les plus courantes de cette néomortalité sont les infections, la prématurité ainsi que l’asphyxie.

Renforcer la formation des agents de santé

L’UNICEF a travers sa campagne « Pour chaque enfant » a invité les dirigeants et les nations à investir surtout au niveau communautaire dans les agents de santé. Cela permettra une meilleure prise en charge des mères et des nouveaux-nés. Les professionnels de la santé pourront ainsi procéder à la prévention, mais aussi au traitement des complications liées à la naissance. Les bébés nés au Mali le 1er janvier 2020 équivalent à 1% des 392 078 naissances estimées dans le monde entier, à cette date.

Il est donc important et urgent que les autorités maliennes accordent plus de place à la santé dans leurs politiques de développement.