Mali : où sont les otages des rebelles touaregs ?

Qu’est-il advenu des 33 militaires enlevées les 20 et 21 mars par les rebelles touaregs du Nord-Est du Mali ? Plusieurs sources affirment qu’une vingtaine d’entre eux ont été transférés au Niger, où ils seraient détenus par le Mouvement des Nigériens pour la justice. Une information fermement démentie par le groupe dissident touareg mis en cause.

L’Alliance touareg du Nord-Mali et le Mouvement des Nigériens (MNJ) pour la justice sont de mèche dans l’affaire des 33 militaires enlevés au Mali les 20 et 21 mars. C’est du moins la certitude de plusieurs sources à Bamako interrogées par l’AFP. L’une d’elle, militaire, assure qu’une « vingtaine » des prisonniers « ont été emmenés pour être gardés chez les rebelles nigériens du MNJ par les gens de Bahanga », le leader des rebelles touaregs maliens. Le chef du MNJ, a fermement démenti ces allégations. « Nous n’avons aucun prisonnier militaire malien, c’est totalement faux. Ibrahim (Ag Bahanga) est parfaitement capable de garder ses prisonniers tout seul », a affirmé Agaly Alambo à l’AFP.

Les soupçons à l’encontre du MNJ rappellent ceux qui avaient entouré la prise d’otage de militaires maliens en août 2007. Ils auraient eux aussi été transférés quelques temps au Niger avant leur libération au début de ce mois. Pas impossible si l’on en croit les liens étroits qui semblent exister entre les mouvements d’Ibrahim Ag Bahanga et Agaly Alambo, qui ont formé une alliance il y a de cela six mois. Pour exemple, les zones sous contrôle du leader touareg malien serviraient de base de repli aux hommes de son homologue et voisin nigérien, et inversement. Les deux camps se prêteraient par ailleurs main-forte en cas de conflit.

Pour le ministre malien des Affaires Etrangères, le conditionnel n’est pas de mise. Moctar Ouane a affirmé lundi que des « bandes touaregs venues de pays voisins » avaient « appuyé » les partisans d’Ibrahim Ag Bahanga lors de leurs dernières offensives. Une accusation à peine voilée à l’encontre des rebelles touaregs du Niger.