Mali : Nouvelles révélations sur la disparition de Yeri Bocoum – L’enquête se réchauffe


Lecture 3 min.
drapeau_20mali.jpg

De nouvelles informations et témoignages émergent dans l’enquête sur la disparition de Yeri Bocoum. Il s’agit de pistes importantes dans la disparition du vice-président de l’Association des Professionnels des Médias Sociaux et WebActeurs à Bamako.

Bocoum, aperçu pour la dernière fois le 7 juin 2024, alors qu’il couvrait une manifestation non autorisée organisée par le collectif « Synergie d’action pour le Mali », a été enlevé plus tard dans la journée devant son domicile par des individus non identifiés​.

Témoignages et indices

Des témoins ont rapporté avoir vu des véhicules suspects rôder autour du domicile de Bocoum peu de temps avant son enlèvement. Selon ses proches, des menaces avaient été proférées contre lui quelques jours avant sa disparition. Ce qui renforce les spéculations sur un acte délibéré dans le but de le faire taire. La communauté des webacteurs au Mali est en alerte. Elle partage des informations et des indices dans l’espoir de retrouver Yeri Bocoum sain et sauf​​.

Cet enlèvement intervient dans un contexte de recrudescence des kidnappings avec pour cible les webacteurs et les professionnels des médias à Bamako. L’affaire Bocoum, rappelle l’enlèvement quelques  semaines plutôt, de Amara Bathily, un conseiller proche du Premier ministre et également web activiste. Bien que Bathily ait été libéré, les raisons et les auteurs de son enlèvement restent inconnus. Ces faits soulèvent des questions sur la sécurité des défenseurs de la liberté d’expression au Mali​​.

La marche qui a tout changé

La marche que Bocoum couvrait, bien que non autorisée, visait à protester contre la vie chère et les délestages électriques, deux problèmes majeurs qui affectent le quotidien des Maliens. La manifestation a été rapidement dispersée par un important dispositif de sécurité. C’est après cet événement que Bocoum a disparu. Les autorités enquêtent actuellement sur les événements de cette journée pour déterminer si l’enlèvement est lié à son activité de couverture de la marche​​.

À lire : Mali, Hamadoun Bah libéré : le SYNABEF met fin à sa grève

La communauté réagit

Face à cette situation, la solidarité au sein de la communauté des médias sociaux s’intensifie. Des campagnes de sensibilisation et des appels à témoins sont lancés pour recueillir toute information susceptible d’aider à retrouver Yeri Bocoum. Cette affaire mobilise également l’attention internationale, avec des organisations de droits humains qui surveillent de près les développements​​.

Les acteurs politiques et les organisations de défense des droits humains appellent à des actions concrètes pour assurer la sécurité des journalistes et des webacteurs. Ils exhortent les autorités maliennes à intensifier leurs efforts pour retrouver Bocoum et mettre fin à cette série d’enlèvements. Des mesures de protection renforcées pour les professionnels des médias sont également demandées​​.

Newsletter Suivez Afrik.com sur Google News